Zodiac Aerospace abaisse fortement son objectif de résultat 2016/17

AFP – 14/03/2017
L’équipementier aéronautique Zodiac Aerospace, que Safran veut racheter, a abaissé fortement son objectif de résultat opérationnel courant pour son exercice décalé 2016/17, qui devrait se situer autour de 10% en dessous de celui de l’exercice précédent.

Zodiac tablait jusque-là sur une augmentation de son résultat opérationnel courant de 10% à 20% pour l’exercice en cours.

Le groupe, affecté depuis fin 2014 par les difficultés de son activité d’aménagement de cabines, a par ailleurs vu son chiffre d’affaires reculer de 1,8%, à 2,4 milliards d’euros, au premier semestre, a-t-il précisé mardi dans un communiqué.

A l’origine de ces mauvaises surprises, Zodiac Aerospace a enregistré des surcoûts liés à sa branche « Aircraft Interiors » et des difficultés sur son site britannique de Cwmbran, a expliqué le président du directoire, Olivier Zarrouati, lors d’une conférence téléphonique.

« Nous sommes obligés de réviser notre prévision sur la totalité de l’exercice », a-t-il déclaré.

Zodiac a souffert « des surcoûts au premier semestre qui vont être présents sur la totalité de l’exercice. Ils vont lester la totalité de l’exercice », a poursuivi son patron.

Le groupe prévoit du coup « une plus forte dissymétrie entre le premier semestre et le second semestre que celle de l’exercice précédent. »

Selon Olivier Zarrouati, ces nouvelles difficultés s’expliquent par les livraisons de toilettes pour le programme A350 d’Airbus, qui se sont effectuées dans des conditions difficiles.

Ces livraisons ont permis à l’avionneur d’atteindre presque son objectif de livraison de 50 appareils en 2016, mais avec d’importants surcoûts.

« Ceci s’est fait à un prix très élevé qui ont pesé sur le premier semestre », a dit M. Zarrouati.

Par ailleurs, dans le domaine des sièges, l’établissement de Cwmbran a connu une crise sur un important programme d’une compagnie aérienne qui a « lourdement affecté la profitabilité » de sa branche siège.

Zodiac Aerospace maintient toutefois ses perspectives chiffre d’affaires, qui devrait être « stable » pour l’exercice 2016/2017.

Il prévoit à plus long terme que « les difficultés conjoncturelles et les obstacles industriels rencontrés par (les branches) Seats Royaume-Uni et Cabin n’affectent pas (son) ambition de revenir à la rentabilité historique » d’ici 2019/20, soit autour de 15% (« mid-double digit »).

Zodiac Aerospace publiera ses résultats semestriels le 20 avril.

Zodiac est visé par une OPA amicale lancée en janvier par Safran, dont le premier actionnaire est l’Etat français (14% du capital et 21,9% des droits de vote).

L’opération doit aboutir à une fusion pour former un géant de plus de 20 milliards de chiffre d’affaires, numéro deux mondial des équipements aéronautiques. Le nouvel ensemble regroupera 92.000 salariés, dont 45.000 en France.


Communication de Safran suite à la révision à la baisse des résultats de ZODIAC
Paris, le 14 mars 2017.

Safran a pris connaissance des informations communiquées par Zodiac Aerospace au marché le 14 mars.

Elles constituent un fait nouveau par rapport aux éléments disponibles préalablement à l‘annonce du projet d’acquisition de Zodiac Aerospace par Safran le 19 janvier dernier.

Safran confirme l’intérêt stratégique de l’acquisition de Zodiac. Safran confirme sa confiance dans sa propre capacité de redresser les marges opérationnelles des activités actuellement en difficulté.

Safran et Zodiac Aerospace poursuivent leurs négociations exclusives et intégreront dans leurs discussions les conséquences de ces faits nouveaux.

Les deux groupes tiendront le marché informé de toute évolution significative de l’opération.