Nouvelle offre SAFRAN

La position de l’ UNSA-Safran confirmée, mais tout reste à faire pour le volet social

Sources :
La Tribune – 24/05/2017 – Safran va racheter Zodiac Aerospace 15% moins cher que prévu – Fabrice Gliszczynski
Chalenge – 24/05/2017 – Comment Safran a sauvé son OPA sur Zodiac
Le Figaro – 24/05/2017 – Safran révise à la baisse le prix de rachat de Zodiac – Véronique Guillermard
Les Echos – 26/05-2017 – Safran et Zodiac s’entendent sur une offre revue à la baisse – BRUNO TREVIDIC
Investir – Les Echos – 26/05/2017 – TCI appelle Safran et Zodiac à faire un dernier geste
Le Monde de l’Economie – 26/05/2017 – Safran va racheter Zodiac à un prix diminué – Isabelle Chaperon

UNSA-Safran est le seul syndicat a s’être positionné contre les conditions initiales de l’ OPA sur ZODIAC. Et les éléments ont montré que nous avions raison.

Le rapport de force s’est inversé au profit de Safran lors des 4 derniers mois. En janvier, en effet, le motoriste avait fait de nombreuses concessions pour convaincre les familles propriétaires de Zodiac d’accepter de vendre. En mai, ces dernières n’avaient plus guère le choix.  » Les familles ont acquis la conviction que le temps était venu de s’adosser à un groupe industriel afin de créer un champion français du secteur « , relate un proche de l’industriel.

Ainsi, l’offre de SAFRAN a été abaissée de 15% (25€ contre 29,5€ initialement), soit 1 milliard d’€ de moins que l’offre initiale.
Le lobbying du fond d’investissement TCI a donc porté ses fruits, et, implicitement, la nouvelle offre de Safran sur Zodiac légitime les exigences de TCI. Consultation des actionnaires, dilution potentielle, gouvernance, fiscalité… La structure dévoilée mercredi par les deux équipementiers aéronautiques répond quasiment point pour point aux critiques formulées par le fonds activiste britannique dès l’annonce du projet de rapprochement en janvier. Dans une lettre adressée jeudi à Ross McInnes, le président du conseil d’administration de Safran, Chris Hohn, le fondateur de TCI, reconnait ainsi les « aspects positifs » de ce nouveau projet.

Cependant, le fond TCI demande à SAFRAN un ultime effort pour revoir le prix d’achat à la baisse (SAFRAN propose 25 €, et TCI valorise ZODIAC à moins de 10€).

Une fois que l’ OPA sera validée, l’ UNSA-Safran sera présente pour s’assurer que les salariés des 2 groupes ne payent pas la facture de cette fusion.

Qu’en sera-t-il de la mutualisation des activités centrale est d’ores et déjà prévu (Direction Financière, Direction Informatique, Direction des Achat, …), combien de salariés sont concernés, que vont devenir les salariés concernés ?