L’année de tous les dangers

Annus motoristis

Romain Guillot – 10/01/2017 – Le Journal de l’ Aviation

C’est sans doute l’année de tous les dangers pour les motoristes, tant pour ses enjeux sur les augmentations des cadences de livraison que par l’arrivée d’une multitude de nouveaux programmes qui vont venir se concrétiser d’ici la fin de la décennie.

Le LEAP de CFM International va tout d’abord connaitre une très forte montée en cadence pour répondre à l’augmentation logique des livraisons d’appareils de la famille A320neo, mais évidemment aussi par la mise en service des premiers Boeing 737 MAX au cours du deuxième trimestre. Ce sont ainsi près d’un demi-millier de réacteurs LEAP-1A et -1B qui devraient sortir des usines de Safran Aircraft Engines en France ou chez son partenaire General Electric aux États-Unis cette année, soit globalement cinq fois plus que l’année dernière. C’est d’autant plus impressionnant que la famille CFM56 continuera à être produite à un rythme particulièrement soutenu pour les deux familles de monocouloirs concurrentes de la précédente génération. Nous sommes désormais dans la première des trois grandes années de transition pour CFM international.

La famille des moteurs à réducteur de Pratt & Whitney, qui a hélas fait tant parler d’elle l’année dernière, va quant à elle devoir résorber ses retards de production pour venir enfin pleinement répondre aux attentes des clients sur les programmes A320neo et CSeries, mais aussi parce que de nouveaux avions vont venir les rejoindre dans les deux prochaines années : la famille E-Jet E2 d’Embraer et le MC-21 d’Irkut, ce dernier devant d’ailleurs effectuer son vol inaugural prochainement.

Mais cette année sera aussi extrêmement importante du côté des réacteurs de forte puissance, et tout particulièrement pour Rolls-Royce. Le motoriste britannique est en effet très attendu sur le nouveau Trent XWB-97 qui vient de propulser le premier A350-1000 en novembre et qui doit entrer en service à la fin de l’année. Le nouveau Trent 1000 TEN, qui a également décollé pour la première fois sous un Dreamliner le mois dernier va également connaitre le même destin cette année avec le démarrage des essais en vol du 787-10, sans oublier sa variante avec piquage d’air pour l’A330neo qui volera lui aussi très bientôt, le Trent 7000. General Electric ne sera évidemment pas en reste avec le premier vol sur banc du nouveau GE9X au second semestre, un moment critique pour le respect du calendrier du 777X.

Mais cette intense période n’épargnera évidemment pas les motoristes présents dans l’aviation d’affaires. C’est en effet cette année que Safran Aircraft Engines validera en vol les différentes modifications du Silvercrest pour une certification du moteur l’année prochaine. Il en va de même pour la nouvelle génération de réacteurs de Pratt & Whitney Canada, la famille PW800, dont la première plateforme doit être certifiée avant la fin de l’année ; le G500 de Gulfstream.

On l’aura compris, les motoristes sont incontestablement ceux qui décident du tempo pour l’ensemble de l’industrie aéronautique, et cette année ils seront plus que jamais incontournables.