Accord Évolution de Carrière des Cadres

Que penser de cet accord signé par la CFDT et la CGT alors que le syndicat qui prétend pouvoir signer, seul un accord pour la catégorie des cadres, la CFE-CGC, ne le signe pas et va jusqu’à le dénoncer.

Aucune des mesures annoncées, même si « elles n’étaient pas transcendantes » ne pourra s’appliquer. Mais dans le contexte difficile dans
lequel la direction traite les salariés, notamment par une politique salariale minimale, il n’est pas compréhensible de refuser tout en bloc.

Quelle serait la position des deux syndicats signataires si la CFE-CGC obtenait une renégociation (cela fait plus de 2 ans qu’ils sont autour de la table) ?

Ce serait tout simplement un camouflet et accorder bien peu d’intérêt à leurs signatures. Ainsi, en particulier :

  • ADIEU l’enveloppe budgétaire complémentaire pour les jeunes embauchés 2013-2014
  • ADIEU le ré-examen systématique de situation des cadres restés 10 ans sans promotion
  • ADIEU l’objectif chiffré pour la promotion des cadres de plus de 5 ans, position 2 & 3A
  • ADIEU aux reconnaissances d’expertise pour les promotions
  • ADIEU les jours « Enfants malade » pour les cadres au forfait jour !

Devant l’incompréhension des jeunes salariés à qui on avait promis une rallonge, et qui doivent rester motivés face au challenge de la montée en puissance des nouveaux moteurs, la seule issue honorable que propose l’UNSA-SAFRAN à la direction SAFRAN A.E. est :

  • l’application, par la Direction, de certaines mesures de façon unilatérale.

Que les ingénieurs & cadres s’en souviennent lorsqu’ils iront voter en janvier 2019 pour les élections professionnelles !

Pour l’avenir, votez UNSA-SAFRAN, qui représente TOUS LES SALARIÉS.
Vos représentants UNSA-SAFRAN pourraient alors peser avec constance et fermeté dans des négociations d’accords déterminants.

Il ne suffit pas d’avoir plus de 50% de représentation encore faut-il savoir utiliser cette puissance à bon escient.