OPA sur Zodiac menacée


L’OPA sur Zodiac menacée, selon Credit Suisse – source : CercleFinance.com le 17/02/17

Credit Suisse se penche ce matin sur le dossier Safran, alors que l’OPA que l’équipementier aéronautique entend lancer sur son compatriote Zodiac Aerospace est contestée. Selon les analystes, le risque que l’opération échoue est réel. Neutre sur l’action Safran, ils confirment leur objectif de 68 euros.

Cette semaine en effet, le fonds activiste britannique TCI Fund Management, qui détient environ 4% du capital de Safran, a violemment remis en cause l’OPA envisagée sur Zodiac, qu’il estime ‘mauvaise’ pour le groupe. TCI demande que les actionnaires de Safran puissent être consultés sur l’OPA en assemblée générale (AG). Pour l’heure, il n’est prévu de le faire qu’une fois l’OPA réalisée, pour statuer sur la fusion. TCI a aussi appelé d’autres actionnaires à le suivre.

Credit Suisse juge la menace sérieuse : l’Etat français contrôle 14% des actions Safran et 23% des droits de vote, et les salariés respectivement 12 et 17%. Ce qui signifie que les actionnaires du flottant contrôlent 60% environ des voix.

‘L’approbation d’une fusion requiert les deux tiers des voix présentes ou représentées à l’AG extraordinaire’, indique une note. Etant donné le taux de participation aux AG de Safran ces trois dernières années (74%), le cumul des voix de l’Etat (115 millions) et des salariés (87 millions) n’est pas suffisant pour atteindre, à lui seul, le seuil nécessaire à la validation de l’opération (254 millions de voix).

‘Nous calculons que pour faire échouer le vote, 180 millions de voix sont nécessaires, soit 71% de celles du flottant’, indique Credit Suisse. Sachant que de plus, certains salariés pourraient s’opposer à l’opération. Bref, en cas de convocation par Safran d’une AG sur l’OPA, le risque de vote négatif est réel.